Voyage ACCCF en Italie, Août 2015 :

LES LACS ITALIENS, VENISE, MILAN ET L’EXPOSITION UNIVERSELLE.

Organisateurs: Colette et Bernard BRUNET

 

                               La plupart des participants sont arrivés par le col du Mont Cenis qui était dans les nuages ! A la descente, pluie, brouillard, et parfois de la neige !

Regroupement des équipages au camping « San Michele » à AVIGLIANA, dont l’accès est assez « sportif », mais l’accueil des gérants et des employés des plus sympathiques !

Par une route de montagne étroite, nous gagnons la « Sacra di San Michele ». Nous effectuons cette visite sous une pluie battante ! Cette abbaye bénédictine, perchée à 962m d’altitude, fut fondée à la fin du Xe siècle. On y accède par la « Porta dello Zodiaco »(1120) au riche décor sculpté. Dans son église (XIIe-XIIIe s) on admire les fresques et les toiles du XVe et XVIe siècle, ainsi que les tombeaux des princes de Savoie. En raison du temps, nous n’avons pas pu apprécier, du haut des terrasses, le vaste panorama sur la colline de Turin et le val de Suse.

Depuis BAVENO, au bord du Lac Majeur, notre guide Myriam, nous accompagne sur le bateau, à la découverte des Iles Boromées.

Isola Bella, la plus prestigieuse, fut aménagée par la famille Borromée, au XVIIe siècle, à l’image d’un bateau, dont les jardins simulent la poupe, le Palais, le gaillard d’avant, et la terrasse supérieure, le pont du commandement.

Isola dei Pescatori, la seule Ile habitée toute l’année, est un pittoresque village de pêcheurs.


A proximité du Lac Majeur, nous découvrons le Lac d’Orta, avec sa petite ville très pittoresque (Orta San Guilio). Nous y dégustons diverses spécialités italiennes, et … achetons des parapluies !

La statue de Saint Charles Borromée est la principale curiosité du sud du Lac Majeur (ARONA).Elle repose sur un socle de granit et mesure 23,4 m de haut.


Sur la rive opposée du lac nous découvrons à ROCCA BORROMEO le château de ANGERA où l'on peut découvrir de belles fresques murales ainsi que de belles peintures. Ce château abrite depuis 1988 le premier musée de la poupée italien sur le thème du jeu et de l'enfance.


Nous rejoignons ensuite, par des routes étroites et sinueuses,  le Lac de Come, en faisant une petite incursion par la Suisse (Locarno, Lugano).Ce Lac est bordé de nombreuses et riches villas que nous pouvons admirer depuis notre bateau. Visite de BELLAGIO, située à l’extrémité septentrionale qui divise le Lac de Come en trois bras. Nous y apprécions  ses promenades fleuries de lauriers roses, ses ruelles en escaliers, et son église du XIe siècle.

Puis visite de la Villa Carlotta. Elle porte le nom de la plus illustre de ses résidentes, Charlotte de Prusse. C’est une impressionnante villa aristocratique, à laquelle on accède par un monumental escalier à balustres. Son jardin à l’Italienne, avec escaliers de marbre, bassins et terrasses, renferme une flore extraordinaire (camélias géants, bambous, agrumes, palmiers, fougères, cactus,…soit plus de 500 espèces botaniques).

Nous gagnons ensuite le village de DONGO, au nord du Lac de Come. C’est près de cette commune que Mussolini, fuyant vers la Suisse, déguisé en soldat allemand, est reconnu et capturé le 26 avril 1945 par des résistants italiens. Un « Musée de la fin de la guerre » est consacré à cette page d’histoire. Nous y admirons aussi une ancienne église, avec une Sainte Scène sculptée dans du bois, ainsi qu’une « Crèche Animée » de toute beauté !

A proximité, à GRAVEDONA, au bord de la plage, l’église « Santa Maria del Tiglio » du XIe- XIIe siècle, et son baptistère, témoignent de l’architecture romano-lombarde finissante, et conserve de belles fresques des XIIe et XIVe siècles.

Nous suivons les bords du Lac de Come jusqu’à LECCO, puis direction SIRMIONE, presqu’ile de la partie sud du Lac de Garde. Cet ancien village de pêcheurs est réputé pour sa source d’eau chaude (69°). La Callas y a séjourné. A pieds, nous visitons la puissante forteresse, la charmante église du XVe siècle. Par contre la « Grotte di Catulo », à la pointe de la langue de terre, ruines d’une imposante villa romaine des Ier et IIIe siècles après JC, ne se visite que du mardi au samedi !

En passant par VERONE (ville où se situe l’histoire de Roméo et Juliette) et PADOUE (basilique de St Antoine de P.) nous arrivons au Camping Fusina, relié à VENISE  (Zaterre) à 20’ de bateau.

Balcon Juliette
Verone
 

Notre guide Stefania nous fait découvrir cette belle ville, construite sur l’eau, au grès des ruelles et des ponts , puis toutes les richesses du Palais des Doges ou Palazzo Ducale. D’abord résidence officielle des Doges de la République de Venise, puis le siège des principaux organes de l’Etat. On peut y admirer des œuvres de Véronèse, Le Tintoret, …, l’ « Escalier d’Or », la « salle des Quatre Portes », la « salle du Collège », la « salle du Sénat », la « salle du Conseil des Dix », la « salle du Grand Conseil ». L’intérieur du « Pont des Soupirs » nous conduit aux cellules de la Prison.

Le lendemain, un bateau à moteur nous promène au milieu des îles de la lagune.

Sur l’’île de MURANO, sont installés les ateliers des verriers depuis 1201; nous y admirons un souffleur de verre réaliser un vase, puis un cheval dressé sur ses pattes arrières.

L’île de TORCELLO, cité jadis florissante, ne compte plus que 15 habitants de nos jours. La Cathedrale di Santa Maria Assunta a des façades en briques, dépouillées de tout ornement, mais des superbes mosaïques des XIe et XIIe siècles couvrent ses murs intérieurs. Le revers de la façade est entièrement tapissé par une mosaïque du XIIe siècle, illustrant le «  Jugement Dernier ». Le sol est pavé de mosaïques de marbre. Sur la place de la cathédrale, trône le siège en marbre dit « d’Attila ».

L’île de BURANO ne possède aucun palais, mais des maisons basses peintes de couleurs variées. On dit que les femmes des pêcheurs décidèrent de les peindre ainsi, pour que les hommes, de retour de la pêche, puissent reconnaître leur habitation de loin. Quelques femmes perpétuent une longue tradition insulaire appelée « dentelle des sirènes ».

Le jour suivant nous accédons au « Grand Canal » et au « Ponte di Rialto », puis à la Place Saint Marc, avec la flèche du Campanile, son Palais des Doges et la « Basilica San Marco », d’une grande richesse. La brique des murs est recouverte d’une marqueterie de marbre. Plus de 4000 m2 de mosaïques (en verre de couleur et d’or) garnissent les murs et les voutes de la basilique et constituent une gigantesque Bible illustrée. Derrière le maître autel, nous admirons un rétable ancien magnifique. Nous terminons cette journée par la traditionnelle et incontournable promenade en Gondoles.

Nous gagnons ensuite CREMONE, ville natale d’Antonio Giacomo Stradivari, dit Stradivarius.
La Cathédrale de Cremone possède le plus haut campanile en briques d’Europe (111m). L’intérieur est richement décoré de fresques du XVIe siècle.

Le  Musée du Violon, ouvert en 2013, présente, au fil de ses 10 salles, une collection de violons fabriqués par les plus fameux luthiers crémonais depuis le XVIe siècle; également un parcours consacré à la technique de fabrication des violons et autres instruments à cordes. La ville de Crémone compte encore près de 150 luthiers, dont les ateliers parsèment la ville.

La première journée est consacrée à la traditionnelle « Journée des Hommes ». Ces derniers préparent un succulent repas, et les femmes, masquées, leur font la surprise d’une chansonnette composée pour l’occasion.

Du Camping de MILAN, une navette en car nous amène à l’ « Exposition Universelle », dont le thème est « Nourrir la Planète, Energie pour la Vie ». Une journée entière ne suffit pas pour visiter les multiples pavillons du monde entier ! A la tombée de la nuit, l’ « Arbre de Vie » situé au milieu d’un bassin circulaire s’illumine de lumières et les jets d’eau dansent au rythme de la musique : un très beau spectacle !

Le centre-ville de Milan nous séduit aussi : la magnifique Cathédrale,  hérissée de 135 pinacles, est la 3e d’Europe par ses dimensions. Sa construction a débuté en 1386, mais ne fut véritablement achevée qu’en 1965 ! La « GalleriaVittorio Emmanuele II », galerie couverte qui abrite des boutiques de luxe, relie la place du Duomo à celle de la Scala.  La célèbre « Scala » peut se visiter en passant par son musée.


Notre dernière étape nous conduit dans le « Val d’Aoste », à SARRE, au pied du Mont Blanc. Cette belle et paisible vallée nous invite à la randonnée…

Nous rentrons en France par le COL DU PETIT SAINT BERNARD avec ses lacets et ses paysages inoubliables !

Quel beau voyage !

Texte : Gérard HEINTZ
Montage et Photos : JC FOLMER