LAC – Sonnez clairons, battez tambours

Les décorés quittez les rangs…

Une fois n’est pas coutume mais il est de tradition de récompenser les équipages qui par leur ancienneté ou leur investissement dans nos activités ont mérité d’être mis à l’honneur de la section.

C’est donc à Joinville terre d’histoire et dans le cadre resplendissant du restaurant « Le Soleil d’Or » que Yves BINARD, représentant le bureau national a remis à Annick et Francis LORRAIN la médaille d’or pour leur 45 ans (bientôt un demi-siècle) de  fidélité à l’ACCCF en même temps qu’à la caravane qu’ils n’échangeraient pour rien au monde contre un camping-car.
De son côté le président régional a remis le fanion des 15 ans de fidélité à Hubert GILBERT, habitué de nos sorties et rencontres.

C’est toujours un plaisir que d’honorer la fidélité de ceux qui tiennent vents et marées contre l’individualisme ambiant et savent ce que « rendre service » veut dire.

Les décorés rejoignez les rangs… Et levons notre verre.

Continuer la lecture
LAC – S19-066 – La Sarre du Donon (67) à Trèves (RFA)
Photo : Pierre-du-67

LAC – S19-066 – La Sarre du Donon (67) à Trèves (RFA)

Date : du 14 au 24 juin 2019.
Organisateurs : Équipages Larose et Jardin/Coëffe

Bonjour les amis,

Ci-joint la circulaire invitation pour une sortie le long de la vallée de la Sarre en Moselle et dans le Land de Sarre en RFA. Plus on est nombreux (maxi 12 équipages quand même) plus que ça coûte moins cher. Des questions ??? Elles méritent réponses au 06 78 68 62 12.

Luc COËFFE


Continuer la lecture

LAC – S19-031 – A travers le Toulois (54)

Date : du 4 au 9 avril 2019.
Organisateurs : Équipages Larose et Lorrain

Photo : Carte postale ancienne éditée par Gerdolle et Briquet à Toul, collection Toul Pittoresque, n°7 – La Gare du Chemin de Fer de l’Est, édifiée en 1895 – La route d’accès et la cour extérieure. Scanné par Claude Villetaneuse.

…. « En conséquence on entendra dans ce Mémoire par le Toulois, le Pays qui est à l’orient de Toul, depuis les Bois de Hay2, jusqu’au Mont d’Anon3 ; au midi, depuis cette même montagne, jusques à Commercy ; au couchant, depuis cette Ville, jusqu’à Dieulouard ; au nord, depuis cet endroit, jusqu’aux Bois de Hay à Ingerey» …..      Abbé VAULTRIN portrait du Toulois de 1768 (extrait)

Une dizaine d’équipages se sont retrouvés sur le camping de Villey le Sec (ACSI …) près de Toul pour partir à la découverte d’une région méritant détour et séjour à proximité de Nancy la capitale ducale …

C’est au camping (ACSI…) de Villey le Sec en bordure de la Moselle qu’une dizaine d’équipages de Lorraine et de Champagne ainsi que des amis venus d’Ile de France (IdF) et de Flandre romane (FAP) se sont retrouvés le temps d’un toujours trop court séjour aux pays des Leuques *.

Des visites à thèmes variés jalonnèrent les quatre jours pendant lesquelles et pour entrée en matière le canon fut tiré lors de la présentation du fort de Villey construit après l’annexion allemande de la Lorraine mosellane de 1870 et participant au système défensif de Toul.

Toul, justement but de notre deuxième visite, guidés en cela par l’ami Francis lorrain du cru pour lequel la ville ne recèle pratiquement plus de secret. La maison de Bossuet l’évêque de Meaux, la maison bleue, les remparts Vauban version 2.0, le port et son aire CC fort bien aménagée, la place des trois évêchés, … bref une introduction aux visites plus tardives de la cathédrale et de du cloitre….

C’est à Bruley, charmant “village rue” lorrain que nous fîmes connaissance avec les vins de Toul dont le célèbre gris. La propriétaire du “Domaine Régina” nous présenta ses techniques de récolte et de production des différents crus de son terroir. Au final quelques cartons de précieux nectars rejoindront les coffres des voitures comme souvenirs de notre passage.

A Vanne le Chatel, nous fûmes accueilli par les résidents du CERFAV, le Centre Européen de Recherches et de Formation aux Arts Verriers, qui nous démontrèrent leur savoir faire tout de finesse, de doigté et se souffle dédiés à la réalisation de magnifiques chef d’oeuvre. Clin d’œil à leurs homologues les verriers de Meisenthal créateurs des boules de Noël, ils ont inventé des œufs de Pâques de belle facture….

A Neuves Maisons, c’est casque vissé sur la tête que nous arpentèrent une infime partie des 400 km de galeries de la Mine du Val de Fer creusées et exploitées de 1874 à 1968. Le guide, excellent pédagogue, nous présenta les techniques d’exploitation

Continuer la lecture
LAC – T’as voulu voir Joinville…
Le Château du Grand Jardin

LAC – T’as voulu voir Joinville…

Bonjour les amis,

Comme aurait pu le chanter Jacques Brel et comme le relate l’article ci-dessous, nous étions en fait 16 équipages (28 personnes) partis à la découverte de Joinville en Champagne et de ses environs à l’occasion de notre migration automnale annuelle. Métallurgie haut marnaise, pots d’apothicaire, écrevisses, et autres merveilles locales jalonnant quelques mille ans d’histoire locale mais également nationale ont ravi les yeux et oreilles d’un «auditoire» très attentif.

Le beau temps nous a permis de dérouler le programme prévu et même de prolonger nos journées de temps d’apéritifs et repas pré-crépusculaires.

Dimanche 14 octobre, nous étions 30 adhérents participant, avec beaucoup d’attention, à notre assemblée générale de section sous le regard attentif et je crois admiratif de Yves BINARD représentant le bureau national.

Je profite de cet article pour remercier à nouveau la municipalité de Joinville et l’équipe de l’office de tourisme pour leur accueil et leur soutien à l’organisation des visites.
Joinville «Petite cité de caractère» mérite bien un temps de flânerie sur les bords de la Marne.

A bientôt pour de nouvelles aventures ?

Cliquez sur l’extrait de presse pour l’agrandir

Extrait de la presse locale du 17 octobre 2018

Continuer la lecture

LAC – Un p’tit tour dans le Jura

Ils sont venus de Lorraine et de Champagne mais également de Bretagne, d’Aquitaine, du Bourbonnais, d’Auvergne et de Bresse. Dix-sept équipages se sont retrouvés à Clairvaux les Lacs à l’invitation des équipages LANGLEST et MARCHAL GRANDADAM à faire un « p’tit tour dans le Jura ».

Rapidement les visites sont enchainées pour la découverte des savoirs faires régionaux de grande notoriété. Le tictac des horloges (de parquet et à pendule) comtoises et le travail minutieux des lapidaires, ces artisans spécialisés dans le minutieux taillage de pierres plus ou moins précieuses, nous ont confirmé une fois encore de la difficulté de pérenniser ces activités malgré une demande toujours présente.

C’est grâce à un cloutier qui a eu l’idée de tisser des fils de fer pour lier et retenir les bésicles que Morez, ville nichée au fond de sa cluse longue de trois kilomètres, peut revendiquer le statut de capitale de la lunetterie française après avoir été avec Morbier, ville voisine la surplombant, celle de l’horlogerie. La visite du musée de la lunette présente dans ces différents aspects l’étendue de la science optique développée à travers le monde.

Autre production réputée que celle de la pipe en bruyère de Saint-Claude. Là, également contre toute attente la demande toujours importante permet à quelques maîtres pipiers de perpétuer la fabrication de pipes plus originales les unes que les autres. Celui, visité dans son atelier de la ville basse, avec une cadence de 20 pipes jour arrive même à exporter hors de nos frontières. Près de la cathédrale, le musée de la pipe retrace l’histoire et l’évolution de cet objet fétiche pour des millions d’amateurs dont plus d’un millier de plus ou moins célèbres fumeurs ont été intronisés dans la salle du chapitre de ce musée. Le bâtiment abrite également une exposition sur le travail des lapidaires et des diamantaires. Des mannequins animés y mettent en œuvre les outils tels qu’ils étaient utilisés au 19e siècle.

Le Jura magnifiquement boisé revendique également à Moirans une longue histoire d’amour avec la fabrication de jouets. Le musée retrace d’(avant) hier à aujourd’hui la conception des jouets d’agrément et pédagogiques, passés entre nos mains d’éternels enfants. Nounours et meccano, poupées et dinettes ont dû rappeler nombreux souvenirs à nos visiteurs.

D’autres visites ont permis la découverte de réalisations de passionnés tant dans la reconstitution de maquettes d’engins à « parcourir et nourrir le monde » que celle d’un cirque animé des souvenirs de son concepteur sans oublier l’atelier de transformation artistiques de cornes d’animaux en objet décoratifs ou plus usuels.

La culture de l’esprit donne faim aux ventres affamés. Le temps d’un après-midi Maitre Jean LANGLEST accompagné de ces petites « Maîté » nous a appris la confection de torsadés salés, de feuilletés au jambon et de tartes aux pommes à confectionner au camping. C’est sans dire que la dégustation des produits finis fut un plaisir bien partagé et arrosé au repas du soir.

Huit jours n’auraient pas suffi pour parfaire la découverte de ce département qui recèle de nombreux atouts touristiques par ses paysages et ses animations. C’est donc par une croisière repas sur le lac de Vouglans dans le lit de la rivière l’Ain que notre groupe a achevé son séjour au pays de la « forêt de montagne » comme l’appelait les gaulois.

Merci à nos organisateurs pour ce moment passé ensemble. Rendez-vous est déjà donné l’an prochain pour un autre « p’tit tour en ? ».

Continuer la lecture
Fermer le menu
Fermer le panneau

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :

Veuillez accepter l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible.
En application du RGPD en vigueur depuis le 25 mai 2018, vous devez accepter explicitement vos paramètres de cookies en cliquant sur "Accepter" si vous consentez à cela.

Fermer